L’interview de Mickaël El Fathi par les CE2/CM1 1


 

cimg1746

Après avoir lu et étudié la biographie et les oeuvres de notre auteur , nous lui avons préparé quelques questions, voici notre entretien :

Lou : « Comment fait-on pour devenir auteur-illustrateur ? »

Mickaël El Fathi : « Tout simplement en le décidant ! »

Inès M : « Est-ce que vous réfléchissez longtemps avant d’écrire une histoire ? »

Mickaël : « Très longtemps, mais c’est parce que je suis lent ! Par exemple pour l’eau de Laya, j’ai mis presque 15 ans. Pour Moabi, je suis parti de l’idée qu’un arbre pouvait raconter l’histoire du monde au travers de ce qu’il aurait vu. J’ai construit une frise chronologique et cela m’a pris des mois ! »

Titouan : « Commencez-vous le livre par les dessins, le texte ou les deux en même temps ? »

Mickaël : « J’écris toujours le texte d’abord, sauf Mo-Mo où je suis parti d’une image. »

Louane : « Combien de temps mettez-vous pour écrire un livre ? »

Mickaël : « D’une semaine à plusieurs mois, voir quelques années ! Mais j’aime bien écrire une ou deux heures, laissez le texte se reposer, puis y revenir, une journée plus tard, une semaine …. mais je suis lent! »

Candice : « Comment choisissez-vous la couverture et le titre de vos livres? »

Mickaël : « Pour la couverture, j’en dessine plusieurs, 14 pour Mo-Mo , 6 pour Moabi et finalement j’ai pris une page intérieure.

Pour le titre, je fais des essais, des tests, ce n’est pas facile ! »

Elliot : « Comment trouvez-vous des idées pour dessiner ? »

Mickaël : « La façon d’illustrer correspond aux livres, par exemple, dans Moabi, j’ai utilisé des photos de cellules de plantes prises au microscope. Pour L’eau de Laya, j’ai découpé des photos de tapis berbères ! »

Siena : « Pourquoi avez-vous eu l’envie d’écrire Moabi ? »

Mickaël : « Je trouvais intéressant la vision du temps depuis l’apparition de l’arbre jusqu’à aujourd’hui ! »

Inès D : « Pourquoi avez-vous dessiné des points dans Moabi ? »

Mickaël : « C’est pour repérer chaque être vivant, les arbres, les hommes et les animaux. »

Faustine : « Quel est le livre que vous avez préféré écrire ? »

Mickaël : « Mon préféré ? C’est difficile, mais comme la vie est faite de choix comme vous me l’avez dit, c’ est Moabi. »

Léa P.R : « Qu’est-ce qui vous a donné l’envie de voyager ? »

Mickaël : «Le rêve de voyager ! Je voulais rencontrer des gens de tous pays, voir des animaux sauvages ! Quitter les villes et notamment Paris, mais surtout voyager à pieds et prendre le temps ! »

Lilian : « Combien de temps êtes-vous restés dans chaque pays ? »

Mickaël : « ça dépend : de 2 semaines à un an ! »

Zélie : « Parlez-vous toutes les langues ? »

Mickaël : « Non, car je les oublie au fur et à mesure ! Je sais encore le mongol, sinon j’ai oublié ! »

Léna :  « Avez-vous aimé la cuisine des pays traversés ? »

Mickaël : « Quand on a marché 10 à 12 heures, on aime tout et la cuisine est la meilleure du monde…. »

Florent : « Quel est votre prochain voyage ? »

Mickaël : « On est en pleine recherche, mais de préférence en montagne . »

Enzo : « Quel est le lieu que vous avez préféré ? »

Mickaël : « La Mongolie, où j’y ai réalisé un rêve, un tête à tête avec un loup. »

Félix : « Pourquoi avez-vous quitté le cinéma d’animation ? »

Mickaël : « Pour ne plus vivre à Paris car j’ai besoin de la nature et après 4 ans de voyage, ce n’était plus possible. »

Alexis :  « Avez-vous déjà écrit des livres avec votre femme ? »

Mickaël : « Non, mais on dessine ensemble parfois des paysages. »

Daoud : « Comment s’appelle votre enfant ? »

Mickaël : « Elle s’appelle Zélie ! »


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Commentaire sur “L’interview de Mickaël El Fathi par les CE2/CM1